Le théâtre de Belles-Lettres ou plus prosaïquement Le théâtre du Lapin Vert.

pour le site LV

L’enseigne visible à la Ruelle du Lapin-Vert 2

La meilleure présentation que l’on pourrait vous faire des activités de notre théâtre serait bien maladroite par rapport à ce que vous pourriez vivre en venant directement apprécier l’émotion qui se dégage de ce lieu mythique. Néanmoins, afin de décider d’éventuels récalcitrants, voici en quelques mots ce que l’on peut en dire.

N’associez surtout pas notre théâtre au bar du même nom situé en-dessus ! Notre théâtre, qui a, du reste, donné son nom à la ruelle, est dédié avant tout à la culture romande ainsi qu’à toutes les formes qu’elle est susceptible de prendre. Le néophile cultivé ou plus simplement celui qui se rend compte qu’il perd sa soirée devant la télévision décidera de venir au théâtre du Lapin Vert pour se retrouver dans une ambiance intimiste distillant avec savoir-faire l’autodérision et le rire au travers d’une programmation riche et sans cesse en ébullition.

Inaugurée en 1962 et du haut de ses 35 centimètres, la scène du théâtre accueille l’ensemble des activités citadines de la Société de Belles-Lettres. Les Bellettriens y tiennent leurs séances: théâtrale bellettetienne (une fois l’an), petites représentations comiques ou satiriques occasionnelles, séances ordinaires, nombreuses réunions d’agitation, parfois même tout cela en même temps. Attention, le Théâtre du Lapin-Vert est avant tout le local de réunion des Bellettriens, il ne s’agit pas d’une salle de spectacle alternative ou auto-gérée, encore moins d’un local à louer. Pire encore, précisons que le Belles-Lettres refuse d’office les stars mondialement connues qui la supplient de se produire entre ses quatre murs, car, avant tout, elle privilégie les productions et activités internes de la Société de Belles-Lettres. Ces événements très appréciés sont toujours ouverts aux foules d’amis, de fans et de spectateurs s’empressant de s’engouffrer dans l’obscur escalier descendant à cette cave magique inaugurée en 1962. La salle permet d’accueillir une cinquantaine de spectateurs, à qui de faux serveurs coiffés de casquettes vertes servent volontiers les boissons locales.

Bref, vous l’aurez compris, on vient au théâtre du Lapin Vert pour se payer une tranche de vie peu chère, cuisinée avec amour et composée d’humour, de rire, de gaîté.

Lapin VertDSC_0362

DSC_0270 m DSC_0272 m